Introduction Conclusion
Accueil La Naturopathie L'Iridologie La démarche Informations Contact

Cabinet de naturopathie

Corinne GRANCHAMPS-MARCETEAU
Naturopathe-Iridologue

05 53 73 99 16

Notion de vitalité

La vitalité ou force vitale est une énergie qui nous anime et permet de développer nos fonctions psychiques et organiques. Elle nous enveloppe et fait partie d'un tout énergétique appartenant à l'univers.

Ce n'est pas seulement un capital énergétique que l'on acquiert à la naissance et qui va s'amenuisant jusqu'à notre mort. C'est notre aptitude à capter cette énergie qui va déterminer notre niveau de vitalité. C'est ainsi que notre corps a besoin de cette énergie pour lutter contre une pathologie et donc le stock d'énergie vitale diminue. Il faut donc la régénérer par la suite. Pour chacun, la capacité à capter cette énergie vitale n'est pas la même.

On distingue deux types de vitalité : la vitalité psychique et la vitalité physique.

La vitalité psychique peut se définir comme reliée à la sphère psycho-émotionnelle en liaison également avec nos motivations et nos passions.

La force vitale siège principalement dans les réserves nerveuses et glandulaires au niveau physique.

Il est important de noter que des facteurs dits de déstabilisation psychophysiologiques ( FDP ) qui sont l'hérédité, le climat, le milieu social et le stress, sont à l'origine d'une diminution de la vitalité. En effet, ils entraînent un dérèglement des centres gestionnaires qui créent une déstabilisation psychique et/ou physique et par conséquent un effondrement des tissus faibles de l'organisme.

L'encrassement psychologique engendre un encrassement physiologique. Le corps n'arrive plus à éliminer les toxines par ses émonctoires qui sont en fait des voies de sortie des déchets.

Les émonctoires sont spécifiques des déchets à éliminer : les déchets colloïdaux ( ou colles ) sont éliminés par la sphère foie/intestins, poumons, le vagin et glandes sébacées et les déchets cristalloïdaux ( ou cristaux ) par les reins, l'utérus et les glandes sudoripares.

En fonction de la tendance qu'à chacun de nous à favoriser tel type de déchets  et en fonction de sa constitution, de son tempérament et de sa façon de vivre, certains systèmes seront plus soumis à des dysfonctionnements que d'autres.

En conclusion, la vitalité pourrait en fait se résumer ainsi :

C'est la somme des énergies nerveuse et glandulaire à laquelle on ajoute la perméabilité émonctorielle et la sphère psycho-émotionnelle, le tout posé sur la somme de la toxémie en colles et cristaux et de l'impact des FDP.

Le naturopathe doit donc estimer la valeur de la vitalité en connaissant les paramètres du rapport ci-dessus de façon à orienter son action naturopathique.


La naturopathie